[Presse] Le député en visite chez les Baroussais

En visite toute la journée dans la Barousse, le 25 mars, le député de la 1ère circonscription des Hautes-Pyrénées, Jean Bernard Sempastous, a pu discuter des problématiques avec les élus et acteurs du territoire. À Sost, la mairesse Colette Abadie, en a profité pour évoquer les projets de la commune concernant les associations sportives et culturelles ainsi que la rénovation de l’église et de la salle des fêtes. Étant sur place, le député a saisi l’occasion pour déguster le fromage de vache et de brebis de Denis Sost. Il a même été dit que ce fromage a été servi sur le Concorde. À Mauléon-Barousse, un point a été sérieusement débattu sur le développement du territoire de madame la maire Ginette Barthié-Fortassin. La suite de la rencontre s’est faite dans les villages de Cazarilh et Bramevaque. S’est ensuivie une visite complète de l’usine à chaux Socli d’Izaourt. À Loures-Barousse, Jean Michel Palao souhaite revitaliser le centre bourg, il aborde un projet d’école ainsi que le sujet sur la mobilité.

La journée s’est terminée dans la salle des fêtes à Izaourt où un échange captivant s’est déroulé avec plusieurs élus du canton. Le député Jean Bernard Sempastous était entouré d’Odile Sabatier, maire d’Izaourt et Pascale Péraldi, conseillère régionale et conseillère départementale. Elle s’exprime « je suis toujours très attachée à ce territoire, je suis très triste de ne plus pouvoir me rapprocher davantage des élus de terrain en cette période difficile. Ce qui ne m’empêche pas de travailler encore davantage par visio, malheureusement ce n’est pas toujours simple. Ce lien avec le territoire est essentiel, nos moments conviviaux me manquent beaucoup ».

Jean Bernard Sempastous souhaite que « les personnes qui vont être élues prochainement représentent vraiment le territoire. Je vais me pencher sur le problème des maisons « France services », comme celle de Sarp, afin qu’elles soient essentielles. Il est indispensable que tout soit en route pour 2022. Le problème des effectifs dans les gendarmeries est majeur, un peu plus de lien est souhaitable avec les élus. Je souhaite également faire connaître le territoire et apporter de la mobilité pour que de nouvelles entreprises viennent s’installer. Je suis sensible à tous ces problèmes, je souhaiterais que les démarches fonctionnent plus rapidement ». En clôture de cette journée, Odile Sabatier a offert avant le départ du député, une dégustation du jus de pomme de la production d’Izaourt de Christophe Escoubas.

 

Béatrice Bordonada