[Presse] La dépêche.fr : Castelnau-Magnoac : le député aux champs

Castelnau-Magnoac : le député aux champs – La dépêche du Midi

  • Jean-Bernard Sempastous lors de son dialogue informel avec les maires.
    Jean-Bernard Sempastous lors de son dialogue informel avec les maires.
Publié le , mis à jour

Jean-Bernard Sempastous a entrepris la tournée des ex-cantons de sa circonscription. Le Magnoac était l’une des premières étapes. Durant une journée, il a rencontré les maires ; d’abord, dans leurs communes, à Guizerix, à Ariès-Espénan ou à Sariac. Il s’est également entretenu avec les éleveurs de poules noires et de canards. Ensuite, l’ensemble des maires l’ont rejoint pour faire le point sur la journée. Monique Lamon et Bernard Verdier, conseillers départementaux, ainsi que Gérard Barthe, président de l’intercommunalité, étaient présents. D’abord, Jean-Bernard Sempastous a évoqué son activité de député ; il a souligné que le volume du travail législatif le retenait très, voire trop, longuement à Paris. Il a ensuite mis en exergue l’excellente cohésion entre les quatre élus nationaux du département, très souvent citée en exemple. Avec Jeanine Dubié, Viviane Artigalas, et Maryse Carrère, issues de bords politiques différents, l’entente est totale pour défendre les intérêts haut-pyrénéens.

Permis de construire

Tous les maires se sont amèrement plaints du manque d’écoute et d’ouverture d’esprit des cadres administratifs autorisant, ou plutôt refusant, les constructions neuves en milieu rural. Ils parlèrent « d’insolence, de mépris, de négation de leur légitimité, d’ignorance des spécificités locales ». Ils rappelèrent que l’installation de nouveaux habitants est vitale pour les coteaux. Le député a promis d’agir. Ensuite, on aborda le sujet des cours d’eau et, ici aussi, fut stigmatisé les difficultés avec l’administration pour ce qui concerne leur entretien. Enfin, il fut remercié pour ne pas avoir soutenu une pétition anti-chasse. Pour conclure, soulignons que le député s’est également rendu au Pôle de santé, son attention y fut attirée avec force sur le désert médical qui se profile ici.