Réintroduction de l’ours dans les Pyrénées : rendez-vous à l’Elysée

J’ai été reçu cette semaine à l’Elysée par le conseiller politique d’Emmanuel Macron sur le sujet de la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées.

Après avoir échangé avec le président de la FDSEA 65, le président de la Commission syndicale de la vallée de Barèges, différents responsables gestionnaires d’estives, des élus de la Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées et le représentant des Jeunes agriculteurs 65, j’ai souhaité relayer leurs inquiétudes unanimes suite à la publication du « Plan d’actions ours brun 2018-2028 » prévoyant la réintroduction d’ours dans les Pyrénées dès l’automne prochain – auprès du Premier Ministre, puis avec le cabinet du Président de la République.

Leurs inquiétudes sont fondées sur une analyse fine des impacts qu’aurait la décision de réintroduire deux ourses dans le Béarn voisin, non seulement sur les plans économique et touristique, mais aussi en termes de sécurité. En effet, en compromettant l’exercice d’une activité pastorale dans nos montagnes, la réintroduction de l’ours affecterait directement les éleveurs pour qui le pastoralisme est une source indispensable de revenus dans la mesure où il intervient fréquemment en complément d’une autre activité professionnelle saisonnière. En outre, la pratique de l’estive par les éleveurs participe à l’entretien de nos montagnes : préservation des incendies durant la saison estivale, prévention des avalanches en hiver, conservation des chemins de randonnées.

Dans ce contexte, le dialogue avec tous les acteurs et élus de la montagne est une nécessité impérieuse. La concertation ne peut se limiter au département voisin concerné par la réintroduction, mais doit impliquer l’ensemble des acteurs du noyau occidental des Pyrénées voire même l’ensemble du massif des Pyrénées.

Je continuerai à dialoguer avec l’ensemble des parties prenantes pour travailler à la mise en place d’une véritable concertation continue, approfondie et transversale qui s’impose dans ce dossier.

La semaine prochaine, je serai reçu par le Ministre d’Etat Nicolas Hulot, aux côtés de mes collègues des Pyrénées-Atlantiques de la majorité.