Question écrite : Avenir du réseau Canopé

M. Jean-Bernard Sempastous interroge M. le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur le devenir du réseau Canopé à la suite de l’annonce de sa restructuration en décembre 2020. Créé par décret du 26 décembre 2014 à la suite du constat de l’éclatement des acteurs du service public numérique pour l’éducation, le réseau Canopé, placé sous la tutelle du ministère de l’éducation nationale, conçoit et édite des ressources et des services pédagogiques pour accompagner la communauté éducative et propose une offre complète de formations. Parmi ses missions, il porte celle de favoriser le développement professionnel des enseignants ou d’être référent en matière de numérique éducatif. Il est un acteur important pour la réussite scolaire des élèves en partenariat avec les collectivités territoriales et locales, les préfectures, les caisses d’allocations familiales, les communautés de communes. A l’occasion du conseil d’administration du 18 décembre 2019, la Direction générale de l’enseignement scolaire a annoncé une restructuration du réseau Canopé avec notamment un transfert privilégié des 12 directions régionales et des 101 ateliers en département aux rectorats, ce qui entraînerait des baisses d’effectifs. En raccrochant les ateliers aux seuls rectorats, leurs actions qui s’adaptent avec efficacité à des enjeux locaux très différents, en particulier dans les territoires ruraux, risquent de disparaître. Alors que la Cour des comptes a reconnu que cet opérateur est « un acteur clé du service numérique éducatif » et qu’un rapport parlementaire sur le PLFSS 2020 préconisait même de le « renforcer », il lui demande comment le ministère de l’éducation nationale entend garantir l’efficacité du réseau Canopé après la restructuration annoncée. Enfin, il souhaiterait connaître les effets que cette restructuration pourrait engendrer sur les effectifs et la feuille de route de ce réseau.