Que contient le plan de soutien à l’aéronautique ?

La crise du Covid 19 a durement touché le secteur aéronautique, qui représente 300 000 emplois directs et indirects en France et 58 Mds€ de chiffre d’affaires. Par ailleurs, ce secteur assure la place de la France et de l’Europe dans l’industrie mondiale. Face à la crise sanitaire et ses conséquences, le Gouvernement décrète l’état d’urgence pour sauver l’industrie aéronautique et lance un plan de 15 Mds€ d’aides, d’investissements et de prêts et garanties.

Ce plan s’articule en trois volets :

1/ Répondre à l’urgence en soutenant les entreprises en difficulté et sauvegardant les emplois avec plusieurs mesures :

> Les compagnies aériennes pourront reporter de 12 mois le remboursement de leurs crédits à l’export, ce qui représente un gain de trésorerie de 1,5 Md€.

> elles pourront également attendre jusqu’à 18 mois avant de commencer à rembourser leur crédit à l’export au lieu des 6 mois habituels.

> Pour soutenir l’emploi, l’engagement de 800 M€ pour la commande publique militaire, de la gendarmerie et de la sécurité civile.

> Des modalités de dispositifs d’activité partielle pour éviter les licenciements et la perte de savoir-faire seront annoncées.

2/ Investir dans les PME et les ETI pour accompagner la transition de la filière par l’intermédiaire de deux fonds :

> Un fonds doté de 500 M€ de capital permettant d’atteindre 1 Md€ de capacité de financement, pour intervenir en fonds propres et favoriser le développement et accompagner la consolidation des entreprises du secteur.

> Un fonds d’accompagnement des entreprises fournisseurs et sous-traitantes, pour les accompagner dans leurs transformations et leur montée en gamme (numérisation et robotisation des PME et des ETI), doté de 300 M€ de subventions sur trois ans.

3/ Décarboner l’industrie aéronautique avec notamment :

> L’objectif de parvenir à un avion neutre en carbone en 2035 au lieu de 2050.

> Un soutien d’1,5 Md€ au Conseil pour la Recherche Aéronautique civile pour permettre de développer en France les technologies de réduction de la consommation de carburant, les technologies d’électrification des appareils et les expérimentations de carburants neutres en carbone comme l’hydrogène. Ces aides permettront également de garantir l’emploi des ingénieurs hautement qualifiés.

Le soutien à Air France est en cohérence avec l’ensemble du plan d’urgence en lui fournissant la trésorerie nécessaire pour passer la crise, tout en lui demandant de devenir la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement de la planète.

 

Ce soutien massif de l’État s’accompagne d’engagements des entreprises de la filière et notamment des grands donneurs d’ordre sur les relations avec leurs sous-traitants et sur la transition écologique.