Reconfinement : Je me suis exprimé hier sur la situation sanitaire

« Le Premier ministre s’exprime ce matin devant la représentation nationale sur les mesures mises en place face à l’évolution de la situation sanitaire. Le Président de la république a rappelé hier que « rien n’est plus important que la vie humaine », cette exigence guide les décisions annoncées en responsabilité, et je salue ce nouveau plan d’urgence indispensable pour protéger les français, protéger nos soignants, soutenir les plus vulnérables, préserver notre économie.

Nous devons aujourd’hui composer avec un virus nouveau, mal connu, difficilement prévisible. Comme nos voisins européens, nous avons été frappés brutalement, soudainement, par cette seconde vague contre laquelle nous n’avons d’autres choix que de prendre des mesures encore plus drastiques, plus imposantes, que celles mises en place précédemment.

En augmentant considérablement nos capacités de test, en imposant le port du masque, les couvre-feu, en restreignant les ouvertures d’établissements accueillant du public, nous avions l’ambition d’éviter un nouveau reconfinement car nous mesurons tout l’impact qu’une telle décision aura sur la vie des français, sur notre économie.

Aujourd’hui cette rigueur que nous nous sommes imposée, ne suffit plus, aucun pays ne reconfine sa population sans en considérer toutes les conséquences, c’est un choix terrible mais c’est un choix qui va sauver des vies. J’en mesure le choc et je me tiens, avec mes équipes, au service des bigourdans pour les accompagner dans cette nouvelle épreuve. Soyons forts et solidaires ».

Jean-Bernard Sempastous