Ma question à Jean-Bernard Levy, PDG d’EDF

La Commission des affaires économiques auditionnait aujourd’hui M. Jean-Bernard Levy, candidat pressenti à la fonction de président-directeur-général du Groupe EDF.

L’occasion, pour les députés membres de la commission de l’interroger sur la stratégie du groupe… Et pour moi, de le questionner sur le développement de l’énergie hydraulique, première énergie renouvelable à fort potentiel sur nos territoires ruraux et de montagne.

 

Ma question :

 

1.Concernant le potentiel de développement de la filière:

Vous avez rappelé que le Groupe EDF s’est engagé dans un important programme de développement de l’hydraulique.

Je sais que sur les territoires, au-delà des concessions existantes, de nouveaux projets de centrales demandent à exister ; les opérateurs économiques et les collectivités sont force de propositions.

C’est pourquoi je soutiens l’idée de lancer des initiatives publiques comme des appels d’offres pour leur permettre d’émerger. Car le potentiel existe.

Je crois que nous devons aussi penser à valoriser et renforcer les compétences scientifiques et techniques des exploitants, pour s’assurer de leurs capacités en R&D et en innovation. Votre groupe est-il engagé en ce sens ?

 

2. Concernant la remise en concurrence des concessions

Tout comme le Gouvernement, j’ai toujours soutenu le principe d’une égale concurrence dans le renouvellement. EDF doit bien entendu pouvoir avoir ses chances : je connais, en montagne, votre savoir-faire dans le dialogue avec les territoires et les sous-traitants, pour prendre en compte les spécificités locales et la complexité du sujet hydraulique.

Je crois d’ailleurs que cette complexité nous invite à réfléchir à la mise en place de formules partenariales sur les territoires : entre l’opérateur économique qui pourrait rester majoritaire et d’autres acteurs publics au capital (des collectivités notamment). Quelle est votre position à ce sujet ?

 

Retrouvez mon intervention en vidéo ici