LES PARLEMENTAIRES DES HAUTES-PYRENEES DENONCENT LES VIOLENCES PERPETREES CONTRE LE TEMPLE FRANC-MAÇON DE TARBES

Tarbes, le 11 mars 2019

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’une marche nocturne était organisée dans le cadre du mouvement des Gilets Jaunes, une douzaine d’individus se sont introduits dans le temple de la Franc-Maçonnerie tarbaise et ont détruit une partie du mobilier et des lieux.

Parlementaires des Hautes-Pyrénées, nous dénonçons ces actes de violence qui nous scandalisent. Dans un contexte national qui connaît de vraies difficultés, la défense de nos valeurs communes et de notre volonté de vivre ensemble doit être une priorité devant de telles exactions. Nous rappelons que tout citoyen français doit avoir le droit au respect de sa vie privée et de ses croyances. La Franc-Maçonnerie est une association formée au milieu du 18e siècle qui fait partie intégrante du paysage national. Elle regroupe de nombreux citoyens qui se réunissent régulièrement dans un cadre légal et pacifique. Aussi, les violences de la nuit de samedi à dimanche ne sauraient trouver une quelconque justification et restent intolérables. Elles ont été commises par des individus qui devront répondre de leurs actes devant la Justice.

Notre terre bigourdane a toujours été synonyme d’accueil, d’espoir et de fraternité. Nous nous lèverons à chaque fois que les libertés y seront menacées, et ferons toujours front commun contre l’intolérance et la violence. Après les actes de vandalisme de ce week-end, nous tenions donc à assurer nos amis Francs-Maçons des Hautes-Pyrénées et de France de tout notre soutien et de toute notre solidarité.

 

 

Viviane ARTIGALAS, sénatrice des Hautes-Pyrénées

Maryse CARRÈRE, sénatrice des Hautes-Pyrénées

Jeanine DUBIÉ, députée de la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées

Jean-Bernard SEMPASTOUS, député de la 1ère circonscription des Hautes-Pyrénées