Le Premier ministre répond à notre sollicitation pour soutenir le thermalisme

A la suite de plusieurs échanges avec les élus et les acteurs du secteur du thermalisme, les députés membres du Groupe d’étude Thermalisme de l’Assemblée nationale et les principaux représentants du secteur ont interpellé, fin avril, le Premier ministre sur la situation de la filière thermale et l’importance de mettre en place des mesures de soutien pour les établissements thermaux et les communes thermales.

Lundi, le Premier ministre a apporté une réponse précise aux différentes préoccupations en spécifiant notamment que pour les activités thermales et touristiques, le recours à l’activité partielle et le fonds de solidarité seront maintenus pour les mois à venir. En revanche, il faudra encore patienter pour connaître la date d’ouverture des établissements. Autres informations, le secteur du tourisme devient priorité nationale et il y aura une exonération des cotisations sociales pendant la fermeture pour les TPE PME (pour les autres structures, des « étalements longs » et des reports de charges sont prévus, leur annulation sera étudiée, sur demande, au cas par cas). La durée d’ouverture du fonds de solidarité sera allongée avec des conditions élargies aux entreprises jusqu’à 20 salariés et 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

> Retrouvez l’article d’AQUAE et la réponse du cabinet du Premier ministre <