Le Gouvernement prend de nouvelles mesures pour les personnes en situation de handicap

Un comité interministériel du handicap s’est tenu hier à Matignon ; présidé par le Premier ministre, autour de la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, il a réuni de nombreux Ministres. A cette occasion, le Gouvernement a annoncé de nouvelles mesures, et a réaffirmé sa volonté de ne pas abandonner et de ne pas ralentir le rythme des réformes en cours pour aider les personnes en situation de handicap.

Le handicap demeure un engagement prioritaire du Gouvernement, et l’implication de 18 Ministres lors du comité interministériel souligne que tous les pans de notre politique publique sont impliqués.

Depuis le début du mandat, le Gouvernement croit en l’inclusion, notamment dans le milieu scolaire. Le chantier de l’école inclusive se poursuit et va s’amplifier dans l’enseignement supérieur pour des universités inclusives.

Le Gouvernement se mobilise aussi sur le front de l’emploi : depuis la rentrée, chaque employeur qui recrute une personne en situation de handicap peut toucher une aide allant jusqu’à 4 000 euros. Cette aide, qui devait s’arrêter fin février 2021, sera prolongée jusqu’au 30 juin.

Enfin, de nouvelles mesures ont été annoncées :

– l’accélération du déploiement du logement inclusif pour que les personnes puissent « vivre chez elles sans vivre seules » : 45 millions d’euros seront investis sur 2021-2023 pour tester la mise en place, au bénéfice direct des personnes âgées ou handicapées, d’une aide à la vie partagée ;

– la « sanctuarisation » d’une enveloppe de 10 millions d’euros pour garantir que l’ensemble des discours des Ministres soient sous-titrés et traduits en langue de signes, afin d’être accessibles aux personnes sourdes et malentendantes ;

– le recrutement au sein de la fonction publique d’apprentis en situation de handicap afin de les former et de leur donner des perspectives sur le long terme.

Le Premier ministre, Jean Castex, s’est également engagé à réunir un nouveau comité interministériel du handicap d’ici six mois.