Le Gouvernement déploie un plan de soutien massif pour la montagne

Depuis plusieurs semaines, le Premier ministre mène un travail de concertation avec les acteurs de la montagne. Dans ce cadre, les députés du Conseil national de la Montagne ont été sollicités et reçus à l’Élysée afin faire remonter les enjeux pour les professionnels de la montagne et travailler sur la réouverture des remontées mécaniques.

Vendredi, le Gouvernement a annoncé un plan de soutien massif qui prévoit :

  • la compensation à hauteur de 70% des charges fixes des remontées mécaniques tant publiques que privées ;
  • l’élargissement du fonds de solidarité aux quelques 12 000 commerces situés dans une zone de montagneainsi qu’aux moniteurs de ski ;
  • l’extension du dispositif de chômage partiel, sans reste à charge pour les employeurs, jusqu’à l’ouverture des remontées mécaniques.

L’ensemble de ces mesures représente un engagement de l’État à hauteur de 400 millions d’euros.

Mais si les aides de l’État sont déterminantes, nous devons aussi donner un horizon aux professionnels des sports d’hiver. Ainsi, le Premier ministre a annoncé que l’ouverture des remontées mécaniques pourrait intervenir à partir du 7 janvier, si la situation sanitaire le permet.

Cette réouverture se fera dans le cadre de la mise en place de protocoles sanitaires stricts et sera accompagnée d’une stratégie de dépistage et d’isolement renforcée, notamment à travers :

  • l’habilitation à pratiquer des tests pour les pisteurs secouristes ;
  • la réservation d’hébergements pour pouvoir isoler les personnes testées positif ;
  • le déploiement de lieux de dépistage pour les saisonniers.