Le comptoir de services : un association pour lutter contre le chômage dans le quartier de Laubadère à Tarbes

Le 9 novembre dernier, j’ai eu l’occasion d’échanger avec des responsables de l’initiative Le Comptoir de services dans le quartier de Laubadère, à Tarbes.

Cette association, fondée il y a deux ans, est le fruit du regroupement de cinq entités de l’économie sociale et solidaire (Femmes Initiatives Laubadère, Récup’Action, Bigorre, Tiers Monde Développement, Jeune Chambre Économique, WIMOOV) qui souhaitent combattre le chômage en créant des emplois là où il y en a le plus besoin, avec l’idée que les habitants doivent retrouver le droit à la parole pour participer au développement économique et social de leur lieu de vie.

Soutenue par la politique de la ville, l’association qui comprend trois collèges : les habitants, les structures accompagnatrices, les structures initiatrices, a identifié des besoins (fracture numérique, transport, service à la personne…) et veut créer une conciergerie à l’attention des entreprises. Parallèlement, elle souhaite aussi constituer un comité local pour l’emploi avec les collectivités.
Ce projet pourrait s’inscrire dans le dispositif expérimental « Territoire Zéro chômeur » dont l’extension a été adoptée lundi dernier à l’Assemblée nationale. Il vise à créer, sur un territoire, des entreprises dites « à but d’emploi », qui embauchent en CDI des hommes et des femmes au chômage depuis au moins un an. Déjà validé par le conseil d’administration de l’association Territoire zéro chômage de longue durée (TZCLD) , le « projet émergent » tarbais pourrait rejoindre les 50 nouveaux territoires zéro chômeurs accompagnés.

A l’occasion, d’une réunion avec Laurent Grandguillaume, président de l’Association TZCLD , le 24 novembre dernier, j’ai pu rappeler la pertinence d’un tel dispositif dans les Hautes-Pyrénées.