Plus de 3 millions de familles  vont pouvoir bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100 euros cette année. Cette mesure vise à palier les conséquences sociales de la crise du Covid-19. Cette augmentation du montant était un engagement du Premier ministre lors de son discours de politique général à l’Assemblée nationale.

Attribuée sous conditions de ressources, l’Allocation de Rentrée Scolaire (ARS) passe cette année à 469,97 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans (368,84 euros en 2019), à 490,39 euros pour un enfant âgé de 11 à 14 ans (389,19 euros l’an dernier) et à 503,91 euros pour un enfant âgé de 15 à 18 ans (402,67 euros en 2019).

Cette aide s’inscrit dans le cadre du plan de relance et constitue une mesure exceptionnelle de solidarité pour les familles les plus modestes qui ont été impactées par la crise (perte de revenus, quotidien difficile, etc…) qui a engendré d’importantes conséquences sur leurs revenus. Elle intervient en complément de l’aide qui a été versée à plus de 4 millions de foyers le 15 mai.

C’est un impératif de justice sociale mais aussi de continuité pédagogique pour permettre aux élèves de reprendre l’école dans de bonnes conditions après la crise sanitaire et le confinement.