Des accords historiques pour le monde de la santé après le Ségur de la santé

Mise en place après les annonces du Président de la République en mai dernier, la large concertation du Ségur de la santé a débouché sur des annonces historiques pour le secteur.

Fruit d’un dialogue social constructif avec les organisations syndicales représentant les professions non médicales et les professions médicales, les accords déboucheront notamment sur l’octroi d’une enveloppe de plus de 8 milliards d’euros par an dédiée aux métiers de la santé et aux établissements médicosociaux. C’est un investissement inégalé depuis 30 ans.

Ils permettront la création de 15 000 postes, la revalorisation des salaires des personnels des hôpitaux et EHPAD publics ou privés non-lucratifs (218 euros / mois).

Cette revalorisation touchera les personnels des hôpitaux du secteur privé lucratif, dont la rémunération sera augmentée de 160€ nets / mois.

Les accords concernent également les médecins avec notamment une indemnité conférée à tous les médecins qui se consacrent au service public exclusif et la suppression des trois 1ers échelons de début de carrière pour inciter les jeunes médecins à faire le choix de l’hôpital public.

« L’État, c’est à-dire la Nation, vient de dégager une enveloppe supérieure à 8 milliards d’euros à son système de santé incarné par celles et ceux qui le font vivre au quotidien, à savoir quelle que soit leur catégorie, quel que soit l’établissement ou le service dans lequel ils travaillent, tous les personnels. Tous les personnels. Cet effort historique se veut d’abord une reconnaissance considérable à l’égard de celles et ceux qui ont été, comme on dit, en première ligne »

Jean Castex, Premier ministre