Confinement, déconfinement, masques, nouvelles mesures : les dernières annonces du Premier ministre

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a réalisé, dimanche 19 avril, avec le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, un nouveau point complet sur la situation du pays face à l’épidémie de Covid-19. Le moment de revenir sur les effets du confinement, l’approvisionnement en matériel de protection, les mesures économiques et sociales et les conditions du déconfinement. Retour sur les principaux points abordés.

Le confinement fonctionne mais ses effets demeurent fragiles.
Actuellement notre stratégie repose sur deux axes :

Nous avons augmenté nos capacités d’accueil en services de réanimation (nous sommes passés de 5000 lits en général occupés à 85-90% à une capacité de 10 500 lits).

Nous avons dans le même temps décidé du confinement de la population pour que la propagation du virus ralentisse.

L’effet combiné de ces deux mesures a permis que le nombre de personnes hospitalisées en réanimation ne dépasse pas nos capacités : au pic, nous avons atteint le chiffre de 7 100 patients Covid en réanimation. Nous sommes aujourd’hui à 5 800 patients

Les visites au sein des EHPAD seront désormais autorisées durant cette période de confinement
Notre objectif est de trouver un équilibre entre sécurité et maintien vital du lien social.

L’isolement pèse aujourd’hui sur nos aînés selon les professionnels. Toujours selon ces derniers, les conditions peuvent être réunies pour permettre davantage de visites des familles dans les EHPAD.

A partir de ce lundi 20 avril, un droit de visite des familles au sein des EHPAD sera donc organisé.

La situation progresse concernant les masques et les protections destinés aux soignants.

Nous avons déjà doublé la production nationale de masques, qui est passée de 4 millions en janvier à 8,4 millions de masques par semaine grâce à la réorientation de la production de plusieurs industriels français. Nous visons une multiplication par 5 par rapport à la production d’avant la crise.

En matière d’importation, grâce notamment au pont aérien mis en place par la France avec la Chine, plus de 80 millions de masques ont été reçus cette semaine.

Plus d’un million de gants et des centaines de milliers de sur-blouses seront distribués cette semaine.

D’ici la fin du mois de juin, nous disposerons de 15 000 respirateurs de réanimation ainsi que de 15 000 respirateurs plus légers, soit plus que ce dont nous avons besoin, nous permettant demain de nous tenir aux côtés de nos partenaires internationaux

En matière de médicaments de réanimation, nous mobilisons à flux tendu nos chaînes de production et poursuivons nos efforts pour importer ces médicaments

S’agissant des masques grand public :

Nos industriels ont produit plus de 8 millions de masques cette semaine et devraient atteindre une production de 17 millions d’ici le 11 mai.

L’ensemble de ces masques étant en tissu, la grande majorité d’entre eux seront réutilisables après lavage, au moins 5 fois, voire 20 ou 30 fois.

Des mesures inédites pour faire face au choc de la crise

Le régime de chômage partiel le plus généreux d’Europe : plus de 700 000 entreprises (1 entreprise sur 2) ont déposé une demande pour bénéficier du chômage partiel ; ce sont plus de 9 millions de salariés qui sont concernés

Le déploiement des prêts garantis par l’État pour soutenir la trésorerie des entreprises

Le fonds de solidarité pour les TPE : 7 Md€ d’indemnisations pour soutenir les très petites entreprises et les travailleurs indépendants dont l’activité a chuté

L’adaptation de notre système de protection sociale : le renouvellement automatique des prestations sociales pendant la crise, comme le RSA ou l’AAH ; des mesures dédiées pour les sans-abris (17 000 places d’hébergement d’urgence ont été ouvertes et 64 000 tickets service); le versement d’une aide exceptionnelle de solidarité.

Les principes retenus pour sortir du confinement :

Une stratégie sur la prévention, qui reposera sur 3 leviers essentiels. :

Le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale pour prévenir la contamination
La politique de test pour les personnes symptomatiques pour détecter très rapidement la contamination.
L’isolement des malades pour casser ce que les scientifiques appellent les chaînes de contamination

La stratégie de sortie du confinement par domaine :

Pour les entreprises : nous devons reprendre la production en donnant la priorité à la santé des salariés : En continuant à favoriser le télétravail, partout là où c’est possible ; En inventant dans les entreprises des règles d’organisation du travail qui évitent les grands rassemblements et les contacts prolongés (des guides par branches et secteurs sont édités par le ministère du Travail)

Pour les commerces : nous allons ouvrir progressivement les commerces que nous avions fermés avec des règles strictes pour éviter les contacts prolongés, pour les clients comme pour les employés.

Pour les transports : nous allons augmenter fortement le plan de transport pour accompagner la sortie du confinement, mais nous ne repasserons pas tout de suite à 100%. Il faudra respecter des règles de distanciation. C’est un des secteurs pour lesquels nous envisageons un port du masque obligatoire.

Pour les écoles : nous devons être capables de rouvrir au moins partiellement l’école. Plusieurs scénarios seront présentés au Premier ministre et au ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse : scénarios différenciés selon les territoires ; scénarios de rentrée très progressive ; scénarios par demi-classe etc.

Pour les publics vulnérables : pas d’interdiction spécifique mais de fortes recommandations qui invitent nos aînés à rester le plus possible chez eux et à éviter au maximum les sorties.