A l’Elysée pour défendre les intérêts de nos stations de sports d’hiver !

J’étais reçu mardi par le cabinet du président de la République, avec mes collègues députés du Conseil National de la Montagne, Pascale Boyer, Véronique Riotton, Xavier Roseren ainsi qu’Alexandre Maulin, Président de Domaines Skiables de France, pour défendre les intérêts de nos stations de sports d’hiver avant la réunion de ce vendredi 11 décembre avec le Premier ministre.

➡️ Le moment de rappeler la nécessité d’une visibilité rapide sur les activités autorisées et sur la date d’ouverture des remontées mécaniques afin de permettre à tous les professionnels de se préparer au mieux.

➡️ La période de vacances entre Noël et le Nouvel An représente entre 15 et 20% du chiffre d’affaires des professionnels de la montagne, c’est la raison pour laquelle nous demandons au Gouvernement des aides territoriales adaptées aux réalités du terrain.

➡️ Nous avons également évoqué l’importance de sécuriser les domaines skiables, utilisés par les ski-clubs et les professionnels du secteur ainsi que certains randonneurs. Il faudra compenser le coût de sécurisation alors qu’il y aura des recettes commerciales faibles.

➡️ La perte de chiffre d’affaires des stations mettra en péril leurs investissements initialement prévus. Nous avons interrogé le Gouvernement sur les aides qu’il envisage de mettre en place pour que les acteurs économiques soient en mesure de continuer leur développement. La montagne française doit pouvoir rester concurrentielle par rapport aux autres pays.