A la rencontre des élèves de l’école de Trie-sur-Baïse – Article de la Dépêche des Hautes-Pyrénées du 25/06/2019

Un député dans la classe

 

  • M. Sempastous face aux élèves, avec leur maître, Patrick Laclergue, et J.-P. Grasset, maire de Trie.
M. Sempastous face aux élèves, avec leur maître, Patrick Laclergue, et J.-P. Grasset, maire de Trie.
Publié le 
Jean-Bernard Sempastous, député de la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées depuis 2017, s’est rendu à Trie pour répondre aux questions des élèves des classes de CM1 et CM2 de l’école primaire, puis les 3e au collège. Ces élèves avaient visité l’Assemblée nationale lors de la classe découverte à Paris, le 15 avril dernier. À ce propos, Patrick Laclergue, leur maître, a raconté leur balade sur la Seine, le lendemain de l’incendie de Notre-Dame.

Ancien professeur lui-même, le député était ravi d’échanger avec les jeunes qui ont posé beaucoup de questions, dont certaines très pertinentes.

M. Sempastous a pu présenter son parcours en expliquant qu’il n’y a pas d’études pour devenir député, «d’ailleurs, c’est la diversité des parlementaires, venant de tous métiers et milieux différents, qui est un avantage».

Les enfants ont posé plusieurs questions sur l’Assemblée nationale, bâtiment qu’ils avaient visité au mois d’avril. M. Sempastous a raconté sa vie comme l’un des 577 députés, ses voyages à Paris en avion chaque semaine, son bureau/chambre dans l’immense labyrinthe de l’Assemblée, la bibliothèque où il lit les journaux, les cinq sous-sols et huit étages, et les inconvénients d’être loin de sa famille. Pour cette dernière raison, il a annoncé qu’il s’est fixé de ne pas faire plus de deux mandats.

D’autres questions ont porté sur le fonctionnement de la République et le député a bien expliqué aux enfants les horaires de l’hémicycle, le système des commissions où il s’implique personnellement dans le secteur de l’agriculture, et la proximité des ministères qui permet de presque tout faire à pied (seulement le ministère des Finances à Bercy est loin mais il dit qu’il y a un projet en cours pour des navettes drones au-dessus de la Seine).

Une journée riche d’échanges avec ces élèves qui pratiquent déjà les règles démocratiques au sein de l’école (commissions, élection de délégués…).